Témoignages spontanés

screenshot/tournage/video/corporate/shooting/taccom/formation/elearning

Février 2021 - Le réseau de l'Université du Québec nous a mandaté pour concevoir et produire des vidéos de formation afin de prévenir les violences à caractère sexuel en milieu universitaire. Les vidéos devaient s'adresser à l'ensemble du personnel : étudiants, professeurs et employés de l'Université. Suite au succès de la réception des capsules, Polytechnique, l'Université de Sherbrooke et l'Université de Montréal s'en sont aussi portés acquéreurs.

À la fin de cet article vous pourrez d'ailleurs en visionner un extrait.

Une belle surprise nous attendait cette semaine dans notre boîte courriel. Notre cliente nous écrivait pour nous partager des commentaires spontanés reçus de la part de participants qui ont visionné les capsules. On vous les partage comme nous les avons partagés à l'ensemble de notre équipe.


« Je pense que cette vidéo devrait être présentée sur les réseaux sociaux et les postes de télé publiques de par sa pertinence et sa qualité. Bravo aux auteurs et aux excellents comédiens. » - Chargé de cours

« J'aimerais vous féliciter pour la capsule vidéo. Les témoignages, les exemples, les images, la musique, les gens, etc. sont des choix judicieux. Le fait que chaque personne ait été mise dans tous les contextes est déculpabilisant pour la personne qui l'écoute. Les différentes émotions vécues étaient palpables à travers l'écran. Un travail extraordinaire. Vous avez visé juste. Encore bravo pour votre excellent travail. » - Membre du personnel

« Je viens de visionner la capsule Ensemble pour une culture du respect et du consentement, laquelle capsule est faite avec authenticité, respect et sobriété.  J’ai apprécié les propos et les thèmes. Je vous remercie de nous mettre en présence de situations qui peuvent se passer tous les jours et sur lesquelles nous pouvons avoir un impact si nous agissons. » - Membre du personnel

« J'ai beaucoup aimé qu'elle nous donne des exemples concrets de situations subtiles et montre qu'on peut être tour à tour dans le rôle de la victime, du témoin et de l'agresseur. » - Étudiante